Wejdene et un ours

Wejdene déclenche une colère

La chanteuse française Wejdene vient de sortir son nouveau clip «16», et la vidéo a déjà été vue plus d’1,3 millions de fois en 24h.
La chanteuse française Wejdene vient de sortir son nouveau clip «16», et la vidéo a déjà été vue plus d’1,3 millions de fois en 24h.

La chanteuse française Wejdene vient de sortir son nouveau clip «16», et la vidéo a déjà été vue plus d’1,3 millions de fois en 24h.

Mais rapidement, la jeune artiste a déclenché de vives réactions sur les réseaux sociaux, ainsi que la colère d’une association de protection des animaux.

Dans son clip, Wejdene offre un « featuring » plutôt inattendu avec… un ours au milieu des bois !

Wejdene
La chanteuse Wejdene

La Fondation Assistance aux Animaux ne cache pas sa colère sur son compte Twitter: « Pourquoi avoir choisi un ours captif et dressé dans votre dernier clip ? Les générations futures sont sensibles à la cause animale et votre public en fait partie », peut-on lire. Avant d’ajouter: « Et c’est avec des images comme celles-ci que la maltraitance animale est banalisée ! »

La PETA ne cache pas également sa colère, et déclare: « Un ours noir n’a rien à faire dans un clip vidéo. La jeune chanteuse ne le savait sûrement pas, mais les animaux sauvages utilisés dans l’industrie du spectacle subissent de terribles maltraitances physiques et psychologiques. La cause animale fait aujourd’hui partie des principes et des valeurs de la population française, qui sait sans aucun doute à quel point ces êtres sensibles souffrent lorsqu’ils sont arrachés à leur mère à un jeune âge, confinés dans un environnement où ils sont privés de tout ce qui leur est naturel et dressé par la menace, la privation et les coups. »

Et de conclure: « Nous espérons qu’entre Wejdene et l’exploitation des animaux en captivité, c’est terminé, c’est fini. »

PETA a également adressé une lettre à Wejdene « pour lui transmettre des informations sur la manière dont les ours sont dressés et sur le calvaire qu’est la vie de ces individus en captivité, et l’appeler à s’engager à ne plus jamais utiliser des animaux sauvages dans ses clips vidéos. »