Message allemand

110 ans après…

Le message, protégé dans "une petite capsule d'aluminium", a été retrouvé par hasard en septembre dans un champ d'Ingersheim (Haut-Rhin) par un couple en balade.
Le message, protégé dans "une petite capsule d'aluminium", a été retrouvé par hasard en septembre dans un champ d'Ingersheim (Haut-Rhin) par un couple en balade.

Une découverte « hyper rare » : sans doute perdu par un pigeon voyageur en 1910, un message militaire allemand a miraculeusement ressurgi en 2020 en Alsace où il a été retrouvé par hasard, a-t-on appris dimanche auprès du conservateur du musée auquel il a été confié.

Le message, protégé dans « une petite capsule d’aluminium », a été retrouvé par hasard en septembre dans un champ d’Ingersheim (Haut-Rhin) par un couple en balade.

Sur les conseils de proches, le couple a remis la capsule et son message au musée du Linge, situé non loin du lieu de la trouvaille, a expliqué à l’AFP Dominique Jardy, le conservateur du Mémorial du Linge d’Orbey.

Ce musée est dédié à la bataille qui a opposé en 1915 Français et Allemands sur le versant alsacien du massif des Vosges.

A l’intérieur de la capsule, un message manuscrit très bien conservé, rédigé en allemand sur une « sorte de papier calque », dans une écriture proche du gothique et difficilement compréhensible, explique M. Jardy, confirmant des informations du quotidien régional « Les Dernières Nouvelles d’Alsace » (DNA).

« Lorsque le permanent (du musée) m’a appelé, j’ai dit: P…! Une trouvaille comme ça, c’est hyper rare », s’enthousiasme Dominique Jardy, qui confie que « en quarante ans », il n’a « jamais vu ça ».

message déplié
Le message déplié

Selon lui, la capsule est sans doute remontée à la surface avec le temps, comme c’est parfois le cas avec les grenades ou les obus des deux conflits mondiaux.

M. Jardy a fait appel « à un ami allemand » afin de décrypter le message : il a été envoyé par un officier d’un régiment d’infanterie prussien, alors en poste au nord d’Ingersheim, à un supérieur du même régiment.

Le texte évoque des manœuvres allemandes entre Bischwihr et Ingersheim, à une époque où l’Alsace était allemande.

Au total, quatre copies du message devaient être convoyées par quatre pigeons, dont l’un d’eux a manifestement très vite perdu après son envol celui retrouvé en 2020, estime le conservateur.