Yomiuriland

Télétravail dans un parc d’attractions

Après avoir été contraint de fermer ses portes en raison de la pandémie de coronavirus, Yomiuriland, un parc d’attractions situé au Japon a décidé de s’adapter.
Après avoir été contraint de fermer ses portes en raison de la pandémie de coronavirus, Yomiuriland, un parc d’attractions situé au Japon a décidé de s’adapter.

Après avoir été contraint de fermer ses portes en raison de la pandémie de coronavirus, Yomiuriland, un parc d’attractions situé au Japon a décidé de s’adapter.

Yomiuriland propose désormais de louer des espaces de coworking à des salariés en télétravail. Une manière d’allier travail et loisirs dans ce contexte de crise sanitaire.  Il s’agit d’une façon pour ce parc de s’adapter à la crise sanitaire actuelle.

En effet, Yomiuriland a dû fermer ses portes en raison de la propagation du Covid-19. Dans le même temps, le gouvernement japonais a incité les entreprises à faire passer 70 % de leurs employés en télétravail.

yomiuriland-au-printemps
Yomiuriland au printemps

Tout cela a donc donné des idées aux responsables du parc d’attractions : inciter des personnes à venir télétravailler tout en s’amusant et en respectant les mesures d’hygiène. Moyennant un forfait journalier d’environ quinze euros, les visiteurs peuvent donc s’installer sur des transats, au bord d’une piscine ou encore dans une grande roue.

Yomiuriland leur met à disposition le wifi ainsi qu’un routeur portable s’ils veulent travailler dans l’une des attractions proposées.

Des conditions de travail inédites qui promettent des réunions en visioconférence originales.