Rudy Giuliani
Rudy Giuliani

Il en perd sa teinture

“Fraude massive”, “complot électoral”: l’avocat et ancien maire de New York Rudy Giuliani, que Donald Trump paierait 20.000 dollars par jour pour le défendre, a donné une conférence de presse au cours de laquelle il a sué à grosses gouttes. Au propre comme au figuré...
“Fraude massive”, “complot électoral”: l’avocat et ancien maire de New York Rudy Giuliani, que Donald Trump paierait 20.000 dollars par jour pour le défendre, a donné une conférence de presse au cours de laquelle il a sué à grosses gouttes. Au propre comme au figuré...

« Fraude massive », « complot électoral » : l’avocat et ancien maire de New York Rudy Giuliani, que Donald Trump paierait 20.000 dollars par jour pour le défendre, a donné une conférence de presse au cours de laquelle il a sué à grosses gouttes. Au propre comme au figuré…

Rudy Giuliani a annoncé qu’il déposerait un recours,  pour empêcher la certification des résultats de l’élection américaine qui a donné, faut-il le rappeler, Joe Biden vainqueur contre Donald Trump.

Rudy Giuliani - objet décoratif
Rudy Giuliani et la teinture qui coule

Au cours d’un exposé de son peu d’arguments hier, l’avocat rocambolesque de Donald Trump s’est purement et simplement donné en spectacle, effarant même les community managers du président sortant.

Alors que ces derniers étaient bien malgré eux en direct, on les entend s’exclamer sur ce qui dégouline des tempes de l’avocat.

Après 40 minutes d’exposé surréaliste et alors qu’il répondait aux questions des journalistes, des traînées de liquide brunâtre se sont mises à rouler sur ses joues.

Pour l’essentiel des internautes, c’est sûr : l’avocat de 76 ans « transpire de la teinture pour cheveux » dans sa débâcle.

Rapidement, le sujet atteint le hit parade des discussions sur Twitter et plutôt que d’investiguer les arguments du conseil de Donald Trump, tous voulaient savoir quelle était cette substance peu ragoûtante : du fond de teint, le travail d’un coiffeur mal appliqué, de l’auto-bronzant?

Le New York Times lui-même s’est saisi de la cocasse affaire: il s’agirait, selon de nombreux coiffeurs professionnels, d’une retouche couleur instantanée destinée à foncer la couleur des tempes grisonnantes.

Un produit non lavable mais sujet à l’humidité.