Jumelles séparées

20

Des jumelles indonésiennes séparées depuis plus de 20 ans se sont retrouvées par hasard via TikTok.
Des jumelles indonésiennes séparées depuis plus de 20 ans se sont retrouvées par hasard via TikTok.

Des jumelles indonésiennes séparées depuis plus de 20 ans se sont retrouvées par hasard via TikTok.

La semaine dernière, les deux jeunes femmes âgées de 24 ans ont pu tomber dans les bras l’une de l’autre, en larmes.

Les jumelles sont nées en 1996 à Ambon en Indonésie sous les noms d’Elis Treni Mustika et Elis Trena Mustika.

Leurs parents, Enceng Dedi et Enok Rohenah, faisaient partie d’un programme du gouvernement visant à installer des familles ailleurs qu’à Java, île indonésienne trop densément peuplée.

Mais peu après la naissance des fillettes, les parents les ont confiées à des voisins -chacune dans une famille différente- afin de retourner à Java, apparemment pour prendre soin d’un membre de la famille qui était malade.

Les parents continuent à leur rendre visite chez leurs parents adoptifs respectifs lorsque c’est possible, mais ne les reprennent pas avec eux.

En 1999, des troubles éclatent entre chrétiens et musulmans, leurs visites s’interrompent. Plus tard, les parents reviennent pour rechercher leurs enfants afin de les emmener avec eux à Tasikmalaya, à Java ouest. Mais de leurs deux filles, ils ne retrouvent plus que Trena.

La famille d’adoption de Treni avait entre-temps déménagé avec elle à Blitar, à Java est, mais sans laisser de trace. Les jumelles ont donc grandi à quelque dix heures de route l’une de l’autre, sans le savoir.

Elles avaient d’ailleurs été séparées tellement tôt que Treni ne se souvenait pas de sa sœur Trena. Ses parents adoptifs, de peur de la perdre, avaient tu son existence.

Trena, qui a grandi avec ses parents, savait, elle, que sa sœur jumelle devait se trouver quelque part et elle était à sa recherche depuis des années, en vain.  Il y a un peu plus de deux semaines, l’inespéré s’est enfin produit.

“Un voisin de Trena lui a montré et parlé de mes vidéos TikTok en pensant que c’était elle sur les images, parce qu’on se ressemble comme deux gouttes d’eau”, raconte Treni qui a en réalité été rebaptisée Treni Fitri Yana par ses parents adoptifs.

“Trena n’avait jamais remarqué mes vidéos jusqu’à ce que ses voisins, frères et sœurs ne lui en parlent tant ils trouvaient la ressemblance frappante”.

Jeudi dernier, le grand jour est arrivé. Treni a pris le train à la gare de Blitar pour aller rencontrer sa soeur jumelle.

Celle-ci l’attendait, très émue, à la gare de Tasikmalaya.

Les journalistes présents sur place ont relaté manquer de mots pour décrire l’émotion intense de ces retrouvailles, lorsque les deux jeunes femmes se sont blotties l’une contre l’autre, en sanglots, durant de longues minutes sur la banquette arrière d’une voiture.