Shoji Morimoto, un Japonais de 37 ans en location
Shoji Morimoto, un Japonais de 37 ans en location

80

« Je ne peux rien faire d'autre que des choses faciles ». Shoji Morimoto, un Japonais de 37 ans habitant à Tokyo propose ses services à la location... et ça marche.
« Je ne peux rien faire d'autre que des choses faciles ». Shoji Morimoto, un Japonais de 37 ans habitant à Tokyo propose ses services à la location... et ça marche.

« Je ne peux rien faire d’autre que des choses faciles ». Shoji Morimoto, un Japonais de 37 ans habitant à Tokyo propose ses services à la location… et ça marche.

Le trentenaire reçoit énormément de demandes. Si au début, il proposait ses services gratuitement, il a maintenant décidé de fixer un prix.

Shoji Morimoto
Shoji Morimoto

Le Japonais, qui enregistre trois ou quatre clients quotidiennement, se fait payer 80 €, plus les frais de voyage et de repas.

Depuis qu’il a commencé, il a honoré 3 000 contrats. Aux potentiels clients intéressés par ses services, Shoji Morimoto prévient bien qu’il ne pourra rien faire d’extraordinaire.

Sa présence se limitera à « manger, boire et donner des réponses simples » écrit-il sur les réseaux sociaux. Le trentenaire a donné quelques exemples d’utilisations de son temps de présence aux côtés des clients.

Ainsi, il a été embauché pour déjeuner, poser pour des photos sur Instagram, accompagner une personne demandant le divorce, ou attraper des papillons dans un parc raconte-t-il à « The Independent ».

Plus étrange, un homme l’a engagé pour décrire un meurtre qu’il avait commis, un autre pour qu’il l’emmène sur le lieu où il avait fait une tentative de suicide.

Une autre fois, Morimoto s’est contenté d’écouter des soignants évoquant leurs problèmes au travail.