concorde mach 2

Le concorde atteint Mach 2

Le 4 novembre 1970, pour son 102ème vol, le Concorde toujours piloté par André Turcat repousse les limites et vole à Mach 2.
Le 4 novembre 1970, pour son 102ème vol, le Concorde toujours piloté par André Turcat repousse les limites et vole à Mach 2.

Le Concorde, c’est le rêve fou des années cinquante d’une Europe de l’aviation conquérante, qui n’entend pas passer à côté du vol supersonique.

En 1962, Français et Britanniques décident d’unir leurs forces et déjà le rêve commence à prendre forme dans une réalité plus palpable.

concorde
Le Concorde

Le 2 mars 1969, après 15 mois d’essai au sol, l’oiseau blanc rejoint les airs pour la première fois, avec aux commandes André Turcat, pour 29 minutes de vol.

Le 1er octobre 1969, une autre étape est franchie, le supersonique mérite enfin son nom et passe le mur du son, Mach 1, soit 1 066 km/h, pour son 45e vol d’essai.

Le 4 novembre 1970, pour son 102ème vol, le Concorde toujours piloté par André Turcat repousse les limites et vole à Mach 2, soit 2 155 km/h (à quelques kilomètres près, sa vitesse de croisière qui est établie à Mach 2,2 soit 2 179 km/h), qu’il maintient 53 minutes.